Allez au contenu Allez à la navigation

ZAC de la route d'Etain

ZAC de la route d'Etain

ZAC de la route d'Etain

Lors de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (P.L.U.i) approuvé le 5 novembre 2007 et de sa deuxième modification intervenue le 10 novembre 2009, un périmètre projeté de ZAC d’une surface d’environ 15 hectares chevauchant les secteurs dits « Au pied de la côte d’Etain » et «Le fond de la Vierge », a fait l’objet d’un classement en zone d’urbanisation future, destinée aux activités économiques et où la hauteur est limitée à 12 mètres (zone 1AUXa du PLUi).

Ce classement marquait alors la volonté de la collectivité d’urbaniser ce secteur pour de l’activité économique et particulièrement pour les besoins de l’activité artisanale et de PME. En effet, dans toutes ses orientations prises en matière d’occupation du sol intercommunal par des activités économiques, la communauté de communes de Verdun a toujours prôné un principe de spécialisation spatiale par nature de ces différentes activités industrielle, commerciale ou artisanale. C’est ainsi que :

- la ZAC de Verdun Sud avec sa future extension est appelée à drainer la grande majorité des nouvelles implantations commerciales hors celles plus adaptées à l’hyper centre ville, 
- les zones de Souhesmes (hors mais proche de notre territoire) et de Baleycourt ont une vocation industrielle voire logistique.
- les zones de Chicago, Tavannes et Driant se sont spécialisées dans l’activité artisanale et de PME.

Or, si pour les zones industrielles et commerciales, de l’assise foncière reste encore disponible, il n’en est pas de même pour l’activité artisanale et de PME. Afin d’anticiper les demandes et assurer un développement harmonieux de l’activité économique sur notre territoire, la collectivité a pris par délibération du 31 janvier 2011 l’initiative d’une création de ZAC sur un nouveau site adapté à cette activité. Le choix s’est alors porté sur le site de la route d’Etain au Nord-Est de notre territoire. Ce site, proche du secteur de Tavannes déjà occupé par de l’activité économique, présente aussi l’avantage de jouxter l’embranchement de la future Rocade Est qui rendra cette zone particulièrement attractive et accessible. Ces objectifs devront se réaliser en optimisant l’insertion de l’opération envisagée dans son cadre naturel remarquable qui nécessitera un traitement particulièrement soigné, notamment des façades, eu égard aux vues inhérentes à une entrée de ville à l’aplomb de la future Rocade Est.

DES OBJECTIFS

L’objectif principal de la création de la ZAC de la Route d’Etain est d’assurer une offre foncière dans un cadre optimal d’équipement et d’accessibilité, bien adaptée aux besoins d’implantation de l’activité économique tout en permettant une diversité tant dans la taille que dans la spécialité de chaque entreprise. La collectivité, en maîtrisant totalement l’aménagement de ce secteur, pourra ainsi l’adapter à la demande en proposant une diversité de parcelles et en sécurisant de manière optimale les réseaux nécessaires à son bon fonctionnement.

DES MODALITÉS DE CONCERTATION

Conformément à l’article L.300-2 du Code de l’Urbanisme une concertation doit se dérouler pendant toute la durée d’élaboration du projet de ZAC. La concertation permet de donner aux habitants, aux associations locales et autres personnes concernées, tout élément d’information sur le projet, et en retour, d’intégrer toute remarque susceptible de contribuer à l’élaboration d’un projet harmonieux et approprié aux besoins.

La concertation prend les formes suivantes :
- Information dans la presse locale,
- Insertion d’un article dans le « Magazine Communautaire » présentant le projet de ZAC, lequel sera distribué aux domiciles des habitants.
- Le dossier est mis à jour au fur et à mesure de la procédure et tenu à la disposition du public accompagné d’un Registre de Concertation. Il est consultable au siège de la Communauté de Communes de Verdun, Service Urbanisme 12 rue des Tanneries à Verdun, pendant toute la durée de la concertation aux jours et heures d’ouverture au public (du lundi au jeudi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, et le vendredi matin de 9h00 à 12h00).
- Création d’une rubrique sur le site Internet verdun.fr présentant l’avancement des études avec possibilité de formuler des remarques par courrier électronique à l’adresse « urbani@cc-verdun.fr ».

LES ÉTUDES PRÉALABLES

Plan de situation

En complément de la réflexion initiée dans le P.L.U.i (Plan Local d’Urbanisme intercommunal)  des études préalables d’urbanisme et d’impact ont été commises en vue de :

- Définir la répartition de parcelles de différente nature en mesure de satisfaire les objectifs recherchés, 
- Arrêter un périmètre définitif
- Définir le contenu opérationnel et le phasage dans le temps,
- Vérifier la faisabilité technique et économique de l’opération,
- Apprécier son insertion dans le cadre urbain et naturel ainsi que ses conséquences sur l’environnement.

L’hypothèse d’aménagement retenue permet la création de 28 lots d’une surface moyenne de 3265 m². Les surfaces des lots s’étendent de 2325 m² à 6638 m². La particularité de ce projet est de permettre la modulation des surfaces des lots, en fonction des besoins des activités.

Le projet retenu permet une très bonne intégration de la zone d’activités dans l’espace urbain existant et en entrée de la ville de Verdun, par un vaste espace vert le long de la RD 603, permettant de réguler les eaux pluviales de la zone.  Pour renforcer l’intégration paysagère, les allées plantées d’arbres en limite Nord et Ouest seront conservées. De même, les deux arbres en limite Nord-Est seront préservés dans la mesure du possible. Des circulations douces (représentées en couleur orange sur le plan) sont également prévues dans l’aménagement de la ZAC pour permettre aux personnes travaillant ou visitant la zone d’activité d’utiliser les moyens doux de déplacements (piétons, cyclistes) ou les transports en commun. Un arrêt de bus se situe au carrefour de l’allée Désandrouins et de la RD 603. L’aménagement prévu pour la ZAC est compatible avec le P.L.U.i.

Hypothèse 4