Allez au contenu Allez à la navigation

Pavillon et le Parc Japiot

Pavillon et le Parc Japiot

Centenaires, le Parc et le Pavillon Japiot virent le jour grâce aux efforts conjugués de la société d’horticulture de la Meuse et de Madame Japiot.

C’est sur un terrain marécageux que le jardin dessiné par l’architecte paysagiste nancéien Picoré, prit vie. Durant la même période, l’architecte Chenevier construisit le Pavillon Japiot dans le style des demeures « Belle Époque ». L’ensemble fut inauguré en 1909 et prit le nom de Japiot en hommage au fondateur de la société d’horticulture de la Meuse et inspecteur des eaux et forêts mort en 1905.

Le Pavilion Japiot

 La création du parc résulte d’un goût pour la promenade et l’agrément dans un cadre verdoyant. À une époque où l’on subissait déjà les nuisances de l’industrialisation, de l’urbanisation et du développement des transports, les villes cherchèrent à se doter de poumons verts. Le modèle paysager le plus répandu à l’époque favorisait les chemins sinueux, les pièces d’eau, un espace pour la musique...

Ce domaine fut privatif jusqu’à ce qu’il soit cédé à la Ville le 11 juillet 1962.